L’automne pointe le bout de son nez ! C’est souvent la période pour se remettre en question, on fait le bilan de l’année écoulée, est ce qu’on a tenu nos engagements de début d’année ? Bref, un dernier élan de motivation peut encore sauver les meubles… 

 

Là clairement on est face au profil de personnes qui vont vouloir perdre du poids, en quantité ET rapidement. Si ça ne va pas vite, elles risquent de sortir la carte du “Y’avait les fêtes de fins d’année”…

 

STOP ! Réfléchissons deux secondes. Noël + Jour de l’an = 2 jours soit au max 4 repas…Donc 4 repas sont capables de ruiner des semaines de déficit calorique ?

Tu es capable de manger plus de 12 000 kcal par jour ?

Soit 40kg de haricots verts ou 2,5kg de foie gras ou encore 800gr de chocolat noir 70% (sachant que 3 carrés =10gr) – c’est costaud quand même !

Donc cette excuse ne fonctionne pas…


J’aimerais vous parler de ce que vous pouvez maitriser et sur quoi vous devez vous concentrer lorsque vous allez entamer une perte de poids/ de graisse.

Le poids est important parce qu’il donne un sentiment de satisfaction lorsque la balance va dans notre sens par contre ce que le problème de cet indicateur, c’est qu’il ne prend pas en compte les évolutions corporelles. Le taux de masse graisseuse, le volume musculaire, le volume d’eau dans notre corps.

Donc vous pouvez vous retrouver à stagner au niveau du poids et avoir une évolution physique très importante, notamment lorsque vous choisissez de faire de la musculation pour perdre du poids. Ne me sortez pas “c’est normal le muscle pèse plus lourd que la graisse…” c’est pas en 3 mois que vous allez prendre 2-3 kilos de muscle. 

C’est surtout dû au fait que le protocole demande plus d’énergie et que le corps pioche plus dans les réserves de graisse et que la musculation (et l’alimentation adaptée) permet de stimuler les muscles donc de conserver cette masse musculaire. Le volume de graisse perdu est conséquent ce qui entraine une évolution visuelle mais pas sur la balance car oui “la graisse est plus légère que le muscle”.

 

Donc voilà sur quoi vous devez vous concentrer : 

  1. Votre entrainement : Veillez à mettre de l’intensité et à progresser séance après séance – si vous stagnez, pourquoi votre corps devrait-il évoluer ?
  2. Votre alimentation : Je ne vais pas m’attarder sur ce paramètre, simplement utilisez le bon essence pour arriver à bon port !
  3. Votre sommeil, votre récupération : les moments en dehors de l’entrainement représente 80% de vos résultats – les sportifs de haut niveau appelle cela “la préparation invisible”, c’est ce que vous faites ou ne faites pas qui va impacter vos résultats.
  4. Mesurez et ajustez : Prenez vos mensurations, constatez votre progression et ajustez les 3 autres paramètres en fonction des résultats obtenus.

 


Pour espérer avoir des résultats rapides il va falloir vous donner les moyens de réussir. Si vous débutez, vos résultats peuvent être très intéressants – si vous avez un niveau plus avancé armez-vous de patience, vos progrès se feront dans le temps.


Leave a Reply

Your email address will not be published.